Accusé d'outrage au chef de l'Etat: Lisanga Bonganga de nouveau convoqué au Parquet général !

Jean-Pierre Lisanga Bonganga est de nouveau convoqué au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe ce jeudi 19 décembre. Accusé d’outrage au chef de l’Etat pour avoir annoncé Martin Fayulu vainqueur de la Présidentielle du 28 décembre 2018, le coordonnateur du mouvement citoyen « Congolais Telema » devra se présenter pour la première fois devant la justice.


Pour l’intéressé, ce mandat en son encontre « n’est qu’un acharnement politique ». « Ce dossier ne donnait lieu à aucun débat parce que déjà placé dans le registre d’information (R.I). Grande est ma surprise d’apprendre que je suis invité sur base d’un mandat de comparution avec comme mention RMP (Registre du Ministère Public)», s’est hier plaint Lisanga Bonganga.

Aussi curieux pour qu'un document datant du 27 novembre dernier lui parvienne le 16 décembre 2019, et l’invitant à comparaître le jeudi 19 décembre à 11 heures, soit deux jours après le dépôt officiel du mandat.

Le coordonnateur du Mouvement d’éveil de la conscience « Congolais Telema » est accusé de provocation et d’incitation à des manquements envers l’autorité publique.

Me Franck Kalolo avait déposé, le mardi le 1er octobre dernier, une plainte au Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe contre Lisanga Bonganga qu’il accuse de créer la confusion au sein de la population et de paralyser les institutions du pays en déclarant que c’est Martin Fayulu Madidi qui avait gagné la présidentielle de décembre 2018 et qu’à ce jour, la RDC avait trois présidents de la République.