Le président de l’UDPS, Jean Marc Kabund, a évoqué les mésententes observées au sein de la FCC-CACH !

Le Premier vice-président de la chambre basse du Parlement, Jean Marc Kabund, est arrivé ce vendredi 20 décembre 2019 à Kananga où il tient en ce moment un meeting devant des milliers de personnes dont les militants de l’UDPS venues l’écouter. Dans son speech, le président de l’UDPS a évoqué les mésententes observées au sein de la FCC-CACH.


Parmi les points évoqués, Jean-Marc Kabund est longuement revenu, entre autres, sur la situation de la coalition FCC-CACH qui dirige actuellement le pays.

Les soient disants grands professeurs des universités se sont réunis pour empêcher Félix de réussir son mandat, pour que la population se lasse de lui. Nous sommes en coalition, mais il n’y a pas de sincérité et de respect. Si les intérêts de la population ne sont pas respectés dans cette coalition, on va se séparer. Ces gens ne sont pas sincères et veulent que Félix échoue pour que la population ne se retrouve pas. Voilà, les causes de nos disputes avec ces gens qui se qualifient de grands professeurs des universités”, a affirmé Kabund-A-Kabund.

Et de poursuivre :

« La coalition ne peut exister que quand il y a respect mutuel, sincérité et les intérêts du peuple, mais au regard ce qui se passe, il y a des gens qui sont avec nous dans la coalition, mais qui veulent voir le peuple souffrir. Je vous demande, vous, population du Kasaï Central qui avez souffert jusqu'à verser votre sang récemment pour le pouvoir qu'a Félix Tshisekedi de vous tenir prête à défendre ce pouvoir lorsque je donnerais le mot d'ordre », a lancé Kabund à la foule qui, en réaction, a exigé en chœur la fin de la coalition FCC-CACH.
Pour Kabund, les menaces du FCC sur son poste de 1er vice-président n’ont pas d'impact sur sa personne, car “le peuple congolais représente la majorité”.

Commentaires