Seth Kikuni, ancien candidat de la présidentielle de 2018, sermonne l'opposition !

L'ancien candidat à la présidentielle de décembre 2018 demande à l'opposition congolaise de changer son fusil d'épaule dans son combat pour l'avènement d'un état de droit.

D'après cet homme d'affaires et acteur politique congolais, cette façon de faire déresponsabiliser l'actuel chef de l'état, Félix Tshisekedi. 
L’opposition doit trouver un moyen objectif d’exister. L’anti-Kabilisme comme idéologie par défaut ou comme langage national de contestation n’est plus crédible. On ne peut pas continuer à “déresponsabiliser” Fatshi. Son alliance, son entourage, ses actions reflètent ses choix“, lit-on sur son compte Twitter.

En effet, cette réaction de Seth Kikuni intervient après la dernière sortie médiatique du porte-étendard de Lamuka, Martin Fayulu Madidi ce lundi 13 janvier lors d’une conférence de presse.

La déclaration du plus jeune candidat au scrutin présidentiel du 30 décembre 2018 intervient au lendemain de la conférence de presse de Martin Fayulu qui s’en va en guerre contre Joseph Kabila, l’accusant d’être le « maître d’œuvre » de la balkanisation du pays.

Dans son argumentaire, Joseph Kabila a choisi Félix Tshisekedi pour parachever sa mission de balkanisation du pays qui aurait déjà atteint « 70 % » de sa mise en œuvre.
Il sied de noter que ce membre du présidium de Lamuka continue à pointer du doigt ces derniers temps Joseph Kabila, qu’il accuse d’être l’artisan du plan de balkanisation de la RDC.


Commentaires