Félix Tshisekedi exige (enfin) la libération immédiate de l’étudiant congolais bloqué à l’aéroport de Belgique

La situation de l’étudiant congolais placé en centre fermé à l’aéroport de Zaventem en Belgique a été soulevée par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi au cours du conseil des ministres tenu le vendredi 1er octobre 2021.
Le Président de la République du Congo a en effet exigé sa libération dans les plus brefs délais.

I

À en croire le compte rendu du conseil des ministres portant signature du ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, le président de la République, Félix Tshisekedi a fermement condamné cet acte puisque cet étudiant bloqué est inscrit à l’Université Catholique de Louvain et qu’il dispose de tous les documents adéquats lui permettant de poursuivre ses études supérieures dans ce pays.

« Il a fermement condamné cet acte déplorable tout en instruisant le vice-premier ministre des affaires étrangères d’approcher l’Ambassadeur du Royaume de Belgique accrédité en République Démocratique du Congo pour lui exprimer la totale désapprobation de cet acte et exiger la libération immédiate de Monsieur Jérôme MASUDI WASO », a fait savoir Patrick Muyaya.

À cet effet, le garant de la nation congolaise a insisté sur la primeur de rappeler aux autorités belges d’assurer un meilleur traitement des sujets congolais au sol Belge, de même que fait la RDC pour des sujets Belges.

 

À en croire le compte rendu du conseil des ministres portant signature du ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, le président de la République, Félix Tshisekedi a fermement condamné cet acte puisque cet étudiant bloqué est inscrit à l’Université Catholique de Louvain et qu’il dispose de tous les documents adéquats lui permettant de poursuivre ses études supérieures dans ce pays.

« Il a fermement condamné cet acte déplorable tout en instruisant le vice-premier ministre des affaires étrangères d’approcher l’Ambassadeur du Royaume de Belgique accrédité en République Démocratique du Congo pour lui exprimer la totale désapprobation de cet acte et exiger la libération immédiate de Monsieur Jérôme MASUDI WASO », a fait savoir Patrick Muyaya.

À cet effet, le garant de la nation congolaise a insisté sur la primeur de rappeler aux autorités belges d’assurer un meilleur traitement des sujets congolais au sol Belge, de même que fait la RDC pour des sujets Belges.