Retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire : voici ce qu'en pense le PM Patrick Achi.

Depuis son acquittement devant la Cour pénale internationale (CPI), Laurent Gbagbo n’a qu’une seule ambition : rentrer en Côte d’Ivoire. En dépit des passeports, ordinaire et diplomatique, à lui délivrés, l’ancien chef d’État est encore bloqué à Bruxelles où il bénéficiait d’une liberté sous conditions. Du côté d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne, les proches du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) ont pris attaché avec les autorités ivoiriennes pour faciliter son retour.

 Les tractations pour le retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire ont commencé sous l’ère du Premier ministre Hamed Bakayoko, décédé le 10 février dernier, se poursuivent sous l’égide de son successeur à la Primature, le chef du Gouvernement Patrick Achi.


Aussi, vendredi dernier, une délégation conduite par Dr Assoa Adou a été reçue par le nouveau Chef du gouvernement ivoirien. Au sortir de cette audience de laquelle très peu d’informations a filtré. Le Secrétaire général du FPI, tendance radicale dite « Gbagbo ou rien » (GOR), a déclaré : " Le Premier ministre s’est dit heureux et nous a assurés de son soutien et de celui du président de la République. Il a souhaité que tout aille vite dans l’organisation de ce retour."

Notons par ailleurs que les discussions ont porté sur " les questions de sécurité, de la canalisation des populations, et du service protocolaire", indique une source proche du dossier. 

Toutefois, les modalités de retour de l’ancien locataire de la présidence de la République de Côte d’Ivoire seront arrêtées d’un commun accord entre " le comité d’accueil, le protocole et les services de sécurité ". Une autre réunion est prévue, dès ce lundi, pour mieux peaufiner la " phase de mise en œuvre " de ce retour de l’ancien président des Ivoiriens.