Insécurité / Ituri : 12 écoles fermées et plus de 4 000 élèves privés d'éducation à Mahagi

La situation sécuritaire dans les zones en conflit en RDC à d’énormes répercussions sur le système éducatif du pays. A cause des séries de massacres, une douzaine d’établissements scolaires ont fermé leurs portes, contraignant ainsi pas moins de 4000 élèves de rester à la maison.

 

D’après Maître Patrice Ufoyuru, sous coordonnateur de la société civile de Mahagi qui précise que les incursions des miliciens CODECO sont à la base de cette situation, plus de 4000 élèves restent à la maison et ne jouissent pas de leur droit, celui d’accéder à l’éducation. Plusieurs habitants parmi lesquels des élèves et des enseignants ont déjà perdu leur vie dans ces actrocités. Ces rebelles venus de Djugu ont tué, pillé, violé et incendié les maisons des particuliers comme des commerces.

Suite à cette situation, plusieurs populations ont déjà abandonné leurs toits craignant pour leur propre sécurité.

“Plus de 2000 ménages se sont déplacés. Ils sont dans les familles d’accueil. En plus nous avons recensé 12ecoles fermées dont plus de 4000 élèves contraints à rester à la maison sans étudiés.Plus de 541 animaux dont des moutons, des chèvres pillés dans un mois. Les auteurs sont des miliciens CODECO qui ont une base à Djugu”, a-t-il fait savoir.

En mai dernier, des élèves ont dormi à la belle étoile pendant plusieurs jours devant la mairie, à Beni, pour réclamer la venue du Chef de l’Etat, afin de trouver une solution à leur situation.

S’ensuivront de violentes répressions policières, causant plusieurs blessés parmi les jeunes collégiens et lycéens manifestants.