La chanson ‘’ Lettre à ya Tshitshi ‘’ censurée par le gouvernement : Réactions musclées de l’UPDS et Bob Elvis

Cette affaire fait la une de l’actualité ce mercredi 10 novembre 2020 en République Démocratique du Congo.
Quelques jours seulement après son lancement, cette chanson qui dresse un tableau peu reluisant des conditions sociales dans laquelle vit la population congolaise depuis la nuit de temps, a jeté un véritable pavé dans la mare. Et la sentence prise par ce service du ministère de la Justice n’arrête pas de faire des vagues au sein de l’opinion.

 

Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias, fait savoir que la décision portant censure des chansons n’émane pas du gouvernement. “Dans le changement de narratif que nous prônons, tout citoyen est libre d’exprimer son opinion sous réserves des dispositions légales”, peut-on lire sur le compte Tweeter du porte- parole du gouvernement.

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) juge impopulaire la décision d’interdire la diffusion de la chanson “Nini tosali te” du groupe Musique populaire de la révolution (MPR). Au travers de son Secrétaire général, Augustin Kabuya, le parti présidentiel dit ne pas se sentir nullement concerné par une telle prise de position de la commission nationale de censure.

L’artiste Bob Elvis est également par la suite monté au créneau, pour dénoncer les musèlement des artistes congolais.
Voici sa réaction :

 

Cette décision ne me fait NI CHAUD NI FROID , #NaMesana na ba coups bas YA MOYI, NA YA BUTU !

Je le répète à qui veut l’entendre, ça fait 4 ans que mes œuvres et moi ne passons ni à la TÉLÉ, ni à la RADIO AU CONGO , je ne me produis même pas en concert également!

En vérité , sur mes 6 CHANSONS CENSURÉES , il n’y a que PeupleAboyiRAM et LettreÀYaTshitshi qui viennent d’être CENSURÉES parce que EsuiYoWapi DÉGAGE sont déjà des chansons que vous avez toujours CENSURÉ sans pour autant le crier haut, vous avez influencé plusieurs médias à me bannir , à me boycotter depuis 2018, afin de me pousser à abdiquer et changer de vocation et de position;
je connais bien les JOUEURS et leur JEU!

Ce sont les conséquences DES ALLIANCES CONTRE NATURE, quand on prend les mêmes et on recommence, quand les mêmes causes produisent les mêmes effets, quand on change de #RÉGIME sans changer de SYSTÈME.

Je n’ai pas été découvert grâce à la télé ou à la radio , plutôt grâce à ma MUSIQUE et mon COMBAT, grâce au PEUPLE, ma carrière n’a vraiment jamais été dépendante des MÉDIAS, le combat que je mène n’est pas un hasard , c’est depuis 2013 que je dénonçais déjà nos « 8 Millions de Morts », je n’ai jamais couru derrière le SUCCÈS ou la CÉLÉBRITÉ, la MUSIQUE est une PASSION , un CANAL,un MÉTIER pour moi ; rien ni personne ne la brisera , vous pouvez me couper la tête , mais vous ne changerez pas ce que ma bouche a dit et ce que mes yeux ont vu ; vous pouvez me fermer la bouche , mais mes écrits crieront toujours!

Je le répète encore, ÉCOUTEZ

ATTENTIVEMENT MA MUSIQUE, je n’ai jamais INSULTÉ personne, au contraire ce sont nos leaders politiques qui sont experts en la matière, Ils se sont toujours TRAITÉS des :

« BA NDOKI wana ya Congo », « Ba COMBATTABA » , ba « BOLOLE », « PANTIN» , « JUDAS » , « ASSASSIN »…
Ne soyons pas distraits et amnésiques mes frères et sœurs, nous sommes un pays où dire « MÉDIOCRE » aux hommes politiques est considéré comme les insulter , or c’est depuis l’école primaire qu’on nous apprend qu’il existe une conduite « MÉDIOCRE » ,symbolisée par la lettre M.

Les politiques savent retourner les situations à leur avantage , ils se victimisent , ils vous font passer pour des SÉDITIEUX, des HORS-LA-LOI qui sont MANIPULÉS…

J’ai été interdit des productions depuis le régime sortant , j’ai vécu les pires moments de ma vie dans ce pays , j’ai survécu à des cabales… cependant, je n’ai jamais plié mes genoux, je n’ai jamais demandé de l’aide particulière à un seul #POLITICIEN, à aucune AMBASSADE, dans aucune INSTITUTION ; j’avais même refusé en 2018 de fuir à l’étranger comme réfugié politique; parce que j’assume mon combat, je suis congolais, mon pays est ici , ma place est ici …
Je place principalement ma CONFIANCE au TOUT PUISSANT, LE CREATEUR de toutes choses ; c’est lui mon BOUCLIER, ma FORTERESSE, la vraie source de ma SÉCURITÉ.

L’argent est un outil, et non l’essence de mon existence,je ne m’attache pas aux matériels , ceux qui me connaissent le savent , je n’ai rien, mais je suis #DIGNE , et s’il me faut aller vivre dans un village, je le ferai ,je vivrai et je m’y accommoderai, rien en ce bas monde ne m’impressionne , car tout est éphémère , rien est éternel, même pas votre pseudo POUVOIR terrestre, sachez qu’il y’a encore des jeunes qu’on ne peut pas ACHETER, ni MANIPULER , des JEUNES qui SONT ceux qu’ils DISENT , vous ne me verrez jamais venir vous SUPPLIER pour obtenir une FAVEUR , ni pour que vous m’accordiez MA LIBERTÉ, JAMAIS!

Je sais qui je suis, j’ai survécu à des guerres à Kisangani durant mon enfance, j’ai vu ma mère s’effondrer devant mes yeux quand on fuyait la guerre de 6 Jours; j’ai survécu à l’éruption volcanique du NYIRAGONGO à GOMA en 2002…
Pensez-vous vraiment que la précarité, la mort et la peur sont des sentiments que j’appréhende !?

Si j’ai accepté d’étudier sans CORROMPRE, SANS TRICHER , sans COLLABORER , si j’ai accepté de reprendre ma deuxième année académique, si j’acceptais de remettre les feuilles vides sans rien écrire quand j’avais pas la réponse durant des épreuves , si j’ai décidé de ne pas exercer le métier de journaliste lorsqu’on m’a précisé que je devrais vivre des COUPAGES, si j’ai démissionné de mon POSTE DE DIRECTEUR DE RESSOURCES HUMAINES au PROGRAMME NATIONAL DE LA COMMUNICATION POUR LA SANTÉ (PNCPS) en 2016 parce que je ne me sentais pas heureux comme FONCTIONNAIRE DE l’état congolais… Si je me suis imposé tout ça,
Pensez-vous vraiment que vous pouvez me mettre à l’amande ?
Pensez-vous pouvoir vaincre aussi facilement ma détermination ou ce que DIEU a mis en MOI !?

Tout ce que j’ai acquis ou gagné dans ma vie , je l’ai fièrement MÉRITÉ, c’est à coup de sacrifice, de discipline et de travail…
Je ne cherche pas le chemin de l’Europe… Car j’ai eu tôt les moyens de VOYAGER en Europe, en Asie… Et uniquement grâce à ma MUSIQUE, bien avant même que le grand public congolais ne me découvre!

ET vous pensez que c’est devant votre SYSTÈME CORROMPU, DÉMONIAQUE, IMPUR que je vais courber l’échine !?
Vous ne m’impressionnez en RIEN, j’ai fait l’université tout comme beaucoup d’entre-vous chers Monsieurs , j’ai une LICENCE EN SIC , d’ailleurs je m’en suis sorti fièrement, allez demander à mes encadreurs (Le PROF WAWA et Mr RICKY KAPIAMBA) à l’IFASIC, demandez à mes collègues de l’université et autres!

Je ne vous dois RIEN , au contraire, vous nous devez TOUT!

Vous n’êtes pas des modèles pour NOUS, vous n’êtes même pas de modèles pour vos propres ENFANTS, ils ont honte de VOUS , vous avez dansé pour MOBUTU, il vous a même chosifié, vous avez dansé pour KABILA et vous êtes entrain de transformer peu à peu le Président actuel en dictateur, car vous savez que vous ne vivez que grâce à vos combines politiques, grâce à l’inconstance politique, vous ne défendez aucune idéologie; je paris que si demain je devenais également Président, et que je vous demandais de vous CASTRER pour travailler avec moi, vous serez prêts à le faire, car vous êtes des hommes dépourvus du sens de l’honneur, des politiques sans VISION , SANS PRINCIPE, SANS DIGNITÉ, des MOUTONS!

Je vous RAPPELLE que c’est notre génération qui a fait tomber tous les régimes AUTORITAIRES!
Avez-vous oublié que sans LES KADOGO, MOBUTU n’aurait pas été chassé?
KABILA serait-il parti sans NOUS ?
( Activistes, étudiants , jeunes des partis politiques…).

Vous avez été incapables de gérer ce que les BELGES vous ont laissé, INCAPABLE de gérer le peu que LUMUMBA et KASAVUBU ont laissé , vous êtes une génération des FAIBLES ,des COMPLEXÉS, des FLATTEURS, des JOUISSEURS, DES POLYGAMES, des IMMORAUX …

Vous avez voulu nous SACRIFIER par JALOUSIE, parce que nous sommes bien MEILLEURS que VOUS , nous sommes INDÉPENDANTS, DÉBROUILLARDS , CRÉATIFS, SOLIDAIRES, NOUS SOMMES NÉS À LA BONNE ÉPOQUE où ON A INTERNET, ON S’ADAPTE, nous avons nos IMPERFECTIONS, mais nous apprenons VITE;
ON A PAS VOTRE COMPLEXE DU COLONISÉ ni votre COMPLEXE INTELLECTUEL…
Vous avez toujours eu peur qu’on fasse mieux que VOUS, mais c’est FINI, tout ça est RÉVOLU , vous ne DÉCIDEREZ PLUS JAMAIS SANS NOUS, car la JEUNESSE A INTÉRIORISÉ cette phrase :
« TOUT CE QUI EST FAIT POUR NOUS, mais SANS NOUS EST FAIT CONTRE NOUS! ».

VOTRE DÉCISION N’A AUCUN EFFET SUR MOI, AUCUN EFFET SUR MA MUSIQUE , je ne respecterai jamais votre commission de CENSURE❌, car c’est une forme de privation de la LIBERTÉ D’EXPRESSION , une restriction de la DÉMOCRATIE