(PHOTOS) Agression de Kheira Hamraoui: Eric Abidal dans le pétrin

Eric Abidal serait passé aux aveux. L'ancien international français aurait reconnu qu'il avait eu une relation avec Kheira Hamraoui, la joueuse du PSG agressée dans 4 novembre dernier. Son épouse va demander le divorce. Eric Abidal ayant "avoué à son épouse entretenir une relation adultérine avec Madame Hamraoui", "Hayet Abidal va déposer une demande en divorce à Barcelone", a annoncé son avocat, Nicolas Cellupica, dans un communiqué transmis à l'AFP. La joueuse a évolué au FC Barcelone à une période où il était directeur sportif du club catalan.


Dans la soirée du 4 novembre, Kheira Hamraoui avait été violemment agressée, frappée aux jambes dans "une volonté non dissimulée de nuire à sa carrière professionnelle", selon elle. Sa coéquipière Aminata Diallo, au volant de la voiture lors de l'agression, avait passé près de deux jours en garde à vue, les 10 et 11 novembre, puis relâchée sans charge retenue contre elle. L'affaire avait profondément ébranlé la section féminine du PSG, sèchement battue dimanche soir par Lyon (6-1). La sélectionneuse de l'équipe de France Corinne Diacre a évoqué jeudi un "traumatisme" pour la joueuse et un groupe "affecté" par cette agression.

Hayet Abidal, l'épouse de l'ancien défenseur international français et du FC Barcelone Eric Abidal, a confirmé qu'elle demandait le divorce de son mari.

Hayet a publié un communiqué vendredi après-midi pour confirmer la démarche après avoir allégué que l'ancien joueur avait admis une relation extraconjugale avec la footballeuse professionnelle du PSG Kheira Hamraoui.

Comme l'a confirmé un communiqué de presse à l'AFP, Mme Hayet a affirmé que son mari avait admis "une relation adultère avec Mme Hamraoui", les détails complets étant couverts par le média français RMC Sport.

"Prise à partie, bien malgré elle, dans l'affaire Hamraoui", Hayet Abidal "espère laver son honneur et sa réputation salie par la rumeur et réitère son souhait d'être entendue très rapidement sur un dossier qui a déjà fait plusieurs victimes collatérales," poursuit le communiqué de son avocat, Me Cellupica.

La puce téléphonique de Hamraoui était enregistrée au nom de l'ancien défenseur international français, faisant d'Abidal un suspect dans l'enquête sur cette agression, qui est actuellement menée par le tribunal de Versailles.

Eric Abidal et Hayet Abidal seront tous deux interrogés dans le cadre de cette enquête judiciaire, ajoute le rapport.

Le représentant légal de Hayet Abidal a ajouté que sa cliente "n'a rien à voir avec les événements", et qu'elle ne ferait aucun commentaire sur l'affaire.


Le communiqué de l'avocat ajoute que Hayet Abidal souhaite être entendue "dans les meilleurs délais par les enquêteurs ou le procureur en charge du dossier".

Mme Hamraoui a récemment détaillé l'attaque du 4 novembre dans une interview accordée à L'Equipe, dans laquelle elle a déclaré : "Mon agresseur m'a frappée à plusieurs reprises avec une barre de fer.

"J'ai vu qu'il visait principalement mes jambes et j'essayais de me protéger avec mes mains. À ce moment-là, je n'ai pas vu d'arme.

"Ils se mettent immédiatement à crier : 'Ouvrez la porte ! Ouvrez la porte !' Celui qui était de mon côté m'a attrapé et m'a tiré hors du véhicule.

"Avant, il a attrapé une barre de fer rectangulaire qu'il avait cachée dans son pantalon ou sous son pull".

Hamraoui, 31 ans, était une joueuse du FC Barcelone quand Eric Abidal était le directeur sportif du club - les deux sont arrivés chez les Blaugrana à l'été 2018.

Eric Abidal a connu une belle carrière de joueur qui a totalisé 513 apparitions entre 2001 et 2015 avec Monaco, Lille, Lyon, Barcelone et l'équipe nationale française.

Il a remporté un total de 20 trophées au cours de sa carrière, son passage de six saisons au Camp Nou étant le plus mémorable - il a remporté quatre titres de Liga avec les géants catalans, ainsi que les trophées de la Ligue des champions en 2009 et 2011.

 Aminata Diallo (coéquipière de Kheira Hamraoui) qui conduisait à ce moment-là, a été initialement arrêtée, soupçonnée d'avoir planifié l'agression, mais elle a ensuite été libérée sans charge après qu'aucune preuve ne l'ait impliquée dans l'attaque.

Diallo a fourni des preuves à la police après l'attaque, affirmant avoir entendu l'un des agresseurs demander à Hamraoui : "Alors, tu couches avec des hommes mariés ?" Hamraoui aurait confirmé le commentaire, et c'est là qu'Abidal intervient dans cette triste histoire.