Démenti : ‘’ ’12 morts et non 107 lors des récentes attaques dans un camp des réfugiés à Drodro’’

Suite aux attaques perpétrées dans un camp de réfugiés à Drodro, hier lundi 22 novembre 2021, en Ituri, certains sites ont relayé l’information selon laquelle le nombre de victime s’élevait à plus d’une centaine. De fausses allégations que le gouvernement a tenu à réfuter à travers un communiqué du Ministre de la Communication et des Médias de la RDC.

Dans un récent communiqué, Patrick Muyaya Katembwe a éclairé l’opinion, sur le bilan des attaques perpétrées dans un camp de réfugiés à Drodro, en Ituri.  Des assaillants ont tué 12 personnes et non 107  dans l’attaque sur ce camp des déplacés. On a retrouvé 11 corps, une personne calcinée et 6 assaillants ont été neutralisés.

Et de poursuivre,  "on avait annoncé que des églises ont été  incendiées et brûlées, mais nous avons reçu des photos et des images de surplace, ce n’est pas le cas. Et l’armée continue de travailler sur le secteur. Dès que nous aurons d’autres détails à ce propos, nous vous reviendrons dessus’’ , a-t-il fait savoir après avoir discuté avec le Gouverneur Militaire de l’Ituri, le Lieutenant Général Luboya.

Notons que ces récentes attaques dans un camp de réfugiés à Drodro, en Ituri, ont été perpétrées, dimanche 21 novembre dans les après-midi, par les éléments du groupe armé Union des révolutionnaires pour la défense du peuple congolais (URDPC)/CODECO.