URGENT : Plus de 100 plaintes déjà déposées contre Amina Badiane.

L'affaire a pris de l'ampleur et une tournure inattendue suite à la sortie de la présidente du comité Miss Sénégal, Amina Badiane qui est accusée de faire l'apologie du viol à la suite de la déclaration de la mère de Ndéye Fatima Dione Miss 2020, victime présumée de viol suivi de grossesse et dont elle ne connaît pas le père de son enfant de cinq mois.


L'appel a été attendu. Des centaines de plaintes ont été déposées contre la présidente du comité d'organisation de Miss Sénégal. Les dépôts des plaintes sont d'ailleurs toujours en cours. En plus de viser l'apologie du viol, les plaignantes réclament le retrait de la licence qui a été octroyée à Mme Badiane. Demain jeudi, l'Ong Jamra déposera sa plainte.

Selon Me Aboubacary Barro, les propos d'Aminata Badiane sont très graves.


" Si l'on s'en réfère à la définition stricte de l'apologie d'un crime ou d'un délit, le viol étant un Crime à la faveur de la loi du 10 janvier 2020, l'apologie est définie comme tout discours ou écrit glorifiant et justifiant un acte réprimé par la loi. Ce qui est prévu et puni par l'article 252 du code pénal ", explique le juriste.

Et cet article dispose: "Seront punis d'un emprisonnement d'un à trois ans et d'une amende de 20.000 à 60.000, ceux qui, par les moyens visés par l'article 248 du code pénal, c'est à dire les moyens de diffusion publiques d'affichage radio TV, internet, images, auront fait l'apologie d'un crime ou d un délit.", a-t-il fait savoir.