En colère, Alpha Blondy tacle sévèrement Alassane Ouattara et la CEDEAO. (VIDEO)

La star ivoirienne du Reggae, Alpha Blondy a élevé la voix pour s’indigner et s’insurger contre une décision aussi arbitraire de sanction prise, dimanche par la Cedeao contre le Mali, un peuple frère.



Dimanche 9 janvier 2022, à l’issue d’une réunion à Accra au Ghana, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont adopté une série de mesures économiques et diplomatiques à l’encontre du Mali, visant à sanctionner la junte militaire qu’il soupçonne de vouloir se maintenir plusieurs années au pouvoir.

Pour Alpha Blondy, ces sanctions traduisent un aveu d’impuissance des dirigeants ouest-africains à venir en aide au peuple malien confronté depuis quelques années à la présence de groupes armées terroristes sur son territoire.


" C’est un aveu d’impuissance. Les Maliens n’ont pas à être victimes de votre incapacité à trouver une solution aux problèmes djihadistes auxquels le Mali et les Maliens font face ", a dénoncé l'artiste de Reggae.

" C’est très maladroit de votre part. Les Maliens n’ont pas à payer le prix de votre incapacité à gérer un problème africain, un problème domestique. Fermez toutes les frontières, les bloquez à la BCEAO, je vous demande de réviser votre copie ", a argué Alpha Blondy.

Le chanteur de reggae accuse également le président Ouattara et ses homologues de la CEDEAO de se laisser manipuler par la France.


"Vous aurez du mal à faire comprendre aux gens que c’est la France qui vous à dicter cette attitude par rapport à son problème avec le Mali et Wagner", a lancé, Alpha Blondy.