Nord-Kivu et Ituri: De mai 2021 à avril 2022, au moins 2500 civils ont été tués

De mai 2021 à avril 2022, au moins 2.563 civils sont morts dans le Nord-Kivu et en Ituri, selon le KST, un groupe de chercheurs présents dans les zones de conflit de l'est de la RDC. 

Le nombre de morts a doublé en un an d'état de siège. En effet, entre avril 2020 et mai 2021, 1.374 civils avaient été tués dans des attaques attribuées principalement aux groupes armés Forces démocratiques alliées (ADF) et Coopérative pour le développement du Congo (Codeco).

Le Nord-Kivu et l'Ituri sont placés sous état de siège depuis le 6 mai dernier, une mesure qui a donné les pleins pouvoirs aux officiers de l'armée et de la police pour gérer l'administration et mener la guerre contre la centaine de groupes armés qui sévissent dans l'est congolais depuis plus d'un quart de siècle.