RDC: Des élèves en colère saccagent les bâtiments scolaires et administratifs à Mbuji-Mayi

Au lendemain de l'annonce du montant des frais de participation à l'examen d'Etat (2021-2022), un groupe d'élèves a manifesté dans la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï-Oriental, pour exiger la baisse de ces frais qu'ils jugent exorbitants. 

Ils ont détruit le mur de la clôture de l’Institut Bubanji, vandalisé les portes de quelques salles de classe et les installations hygiéniques et séquestré l'inspecteur. Ces élèves ont aussi emporté quelques matériels et biens des inspecteurs et de l’école.

Le Directeur provincial de l’EPST pointe les jeunes de l’association « Sauvons le Kasaï » d’avoir instrumentalisé les élèves à poser « les actes de barbarie ».

« Nous dénonçons avec la dernière énergie ces actes de barbarie et nous tenons pour responsable le collectif sauvons le Kasaï-Oriental. Il y a 24h que nous avons lu un article sur une lettre qui a été adressée par ce collectif à la gouverneure  de province. Dans cette lettre, les initiateurs ont directement annoncé qu’ils vont utiliser les élèves, les enseignants et les parents d’élèves pour mener ce genre de désordre. Et aujourd’hui nous venons de subir ces actes de barbarie. Ce collectif doit assumer la responsabilité de ce qui vient de se passer. Et nous n’allons pas nous arrêter là. Nous irons en justice contre ce Collectif sauvons le Kasaï-Oriental pour instrumentation des élèves », a déclaré le Proved Kasaï-Oriental 1.

Une affirmation jugée fortuite par le coordonnateur provincial de cette association.